09 mai 2012

"La panne" de Friedrich Dürrenmatt

"La panne" de Friedrich Dürrenmatt, Albin Michel, 1958 (traduit de l'Allemand par Armel Guerne) "Nous ne vivons plus sous la crainte d'un Dieu, d'une Justice immanente, d'un Fatum comme dans la cinquième symphonie ; non! plus rien de tout cela ne nous menace. Notre monde n'est plus hanté que par des pannes. Pannes de voiture, par exemple, comme celle de la Studebaker d'Alfredo Traps, un soir, au pied d'un petit coteau ... Et voilà comment ce sympathique quinquagénaire rencontre ce jour-là son Destin, charmant vieux monsieur qui... [Lire la suite]
Posté par yoshi73 à 17:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

24 avril 2012

"Un traître à notre goût" de John le Carré

"Un traître à notre goût" de John le Carré (traduit de l'anglais par Isabelle Perrin), éditions du Seuil, 2010 (2011 pour la traduction française). "Ils voulaient simplement faire une partie de tennis. Gail et Perry, jeune couple anglais en vacances dans les Caraïbes, échangent quelques balles avec d'autres vacanciers, les Dima, une banale famille russe. Invités à leur soirée, ils deviennent malgré eux des émissaires de la mafia. Les services secrets anglais sont à leurs trousses. Pour s'en sortir, Perry n'a qu'une solution : devenir... [Lire la suite]
Posté par yoshi73 à 19:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
04 avril 2012

"Gatsby le magnifique" de F. Scott Fitzgerald

"Gatsby le magnifique" de F. Scott Fitzgerald, Gallimard, 2012 pour la traduction française de Philippe Jaworski. Quatrième de couverture : "S'il faut dire la vérité, Jay Gatsby, de West Egg, Long Island, naquit de la conception platonicienne qu'il avait de lui même. Il était fils de Dieu - expression qui ne signifie peut-être rien d'autre que cela - et il lui incombait de s'occuper des affaires de son Père, de servir une beauté immense, vulgaire, clinquante. Aussi, inventa-t-il la seule sorte de Jay Gatsby qu'un garçon de dix-sept... [Lire la suite]
Posté par yoshi73 à 17:34 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
22 février 2012

"Loin des bras" de Metin Arditi

"Loin des bras" de Metin Arditi, Actes Sud, 2009. L’Institut Alderson, pensionnat suisse pour gosses de riches, traverse des jours difficiles et pourrait changer de propriétaire. Aussi le petit cénacle des professeurs vit-il des jours angoissés. Ici chacun panse une blessure ou dissimule un secret : un deuil, le vice du jeu, le déshonneur d’avoir été “collabo”, la lâcheté déguisée en pacifisme, l’opprobre antisémite, des amours “contre nature”, le sentiment d’avoir été abandonné… Dans ce refuge de solitudes et de destins brisés,... [Lire la suite]
Posté par yoshi73 à 11:50 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,
16 février 2012

"Invisible"de Paul Auster

"Invisible" de Paul Auster, Actes Sud, 2009 (2010 pour la traduction française), traduit par Christine Le Boeuf. "New-York, 1967 : un jeune aspirant poète rencontre un énigmatique mécène français et sa sulfureuse maîtresse. Un meurtre scelle bientôt, de New-York à Paris, cette communauté de destins placés sous le double signe du désir charnel et de la quête éperdue de justice. Superbe variation sur "l'ère du soupçon", Invisible explore, sur plus de trois décennies, les méandres psychiques de protagonistes immergés dans des relations... [Lire la suite]
Posté par yoshi73 à 17:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 février 2012

"La princesse des glaces" de Camilla Läckberg

"La princesse des glaces" de Camilla Läckberg, Actes Sud, 2004 (2008 pour la traduction française). "Erica Falck, trente-cinq ans, auteur de biographies installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise, découvre le cadavre aux poignets tailladés d'une amie d'enfance, Alexandra Wijkner, nue dans une baignoire d'eau gelée. Impliquée malgré elle dans l'enquête (à moins qu'une certaine tendance naturelle à fouiller la vie des autres ne soit ici à l'oeuvre), Erica se convainc très vite qu'il ne s'agit pas d'un suicide.... [Lire la suite]
Posté par yoshi73 à 18:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

28 janvier 2012

"Brooklyn Follies" de Paul Auster

"Brooklyn Follies" de Paul Auster, Actes sud, 2005, 364 pages. "Nathan Glass a soixante ans. Un divorce, un cancer en rémission, trente ans de carrière dans une compagnie d'assurances à Manhattan et une certaine solitude qui ne l'empêche pas d'aborder le dernier versant de son existence avec sérénité. Chaque jour, Brooklyn et ses habitants le séduisent davantage, il prend ses habitudes, tombe sous le charme d'une serveuse et décide de faire un livre dans lequel seraient consignés ses souvenirs, ses lapsus, ses faiblesses de langage,... [Lire la suite]
Posté par yoshi73 à 12:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
14 janvier 2012

"Nécropolis" de Herbert Lieberman

"Nécropolis" de Herbert Lieberman, éditions du Seuil, 1976 (1977 pour la traduction française). "Nécropolis, c'est la "Cité des morts" : New York, sillonnée par les fous et les drogués, les assassins et les paumés de toute sorte ; en proie aux intrigues de la Municipalité et aux trafics d'influence ; quadrillée par les voitures de police et les ambulances, avec, comme destination finale, presque toujours : la morgue." Paul Konig est à la tête de la morgue de la ville de New York. C'est une autorité incontestée et incontestable en... [Lire la suite]
Posté par yoshi73 à 09:51 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
11 janvier 2012

Challenge "New-York en littérature 2012"

Un challenge organisé par Emily du blog enlivrons-nous loupé l'année dernière mais dont je viens de découvrir (avec joie) qu'il était prolongé pour 2012! Un challenge qui va me motiver à découvrir cette ville à travers les livres avant de pouvoir la découvrir réellement très prochainement! Bientôt un premier billet.
Posté par yoshi73 à 14:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
03 septembre 2011

"Les intermittences de la mort" de José Saramago

"Les intermittences de la mort" de José Saramago, Editions du Seuil, 2005 (2008 pour la traduction française), 236 pages. "Dans un pays sans nom, un événement extraordinaire plonge la population dans l'euphorie : plus personne ne meurt. Mais le temps, lui, poursuit son oeuvre, et l'immortalité, ce rêve de l'homme  depuis que le monde est monde, se révèle n'être qu'une éternelle et douloureuse vieillesse. L'allégresse cède la place au désespoir et au chaos : les hôpitaux regorgent de malades en phase terminale, les familles ne... [Lire la suite]
Posté par yoshi73 à 12:25 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,