lelivre des baltimore"Le Livre des Baltimore" de Joël Dicker, Editions Le Fallois, 2015, 471 pages.

Quatrième de couverture : "Jusqu'au jour du Drame, il y avait deux familles Goldman. Les Goldman-de-Baltimore et les Goldman-de-Montclair. Les Goldman-de-Montclair, dont est issu Marcus Goldman, l'auteur de La Vérité sur l'Affaire Harry Québert, sont une famille de la classe moyenne, habitant une petite maison à Montclair, New Jersey. Les Goldman-de-Baltimore sont une famille prospère à qui tout sourit, vivant dans une luxueuse maison d'une banlieue riche de Baltimore, à qui Marcus vouait une admiration sans borne. Huit ans après le Drame, c'est l'histoire de sa famille que Marcus Goldman décide cette fois de raconter, lorsqu'en février 2012, il quitte l'hiver New-yorkais pour la chaleur tropicale de Boca Raton, en Floride, où il vient s'atteler à son prochain roman. Au gré des souvenirs de sa jeunesse, Marcus revient sur la vie et le destin des Goldman-de-Baltimore et la fascination qu'il éprouva jadis pour cette famille de l'Amérique huppée, entre les vacances à Miami, la maison de vacances des Hamptons et les frasques dans les écoles privées. Mais les années passent et le vernis des Baltimore s'effrite à mesure que le Drame se profile. Jusqu'au jour où tout bascule. Et cette question qui hante Marcus depuis : qu'est-il vraiment arrivé aux Goldman-de-Baltimore?

Mon avis : Dans ce roman, on retrouve Marcus Goldman le personnage du précédent roman de Joël Dicker "La vérité sur l'affaire Harry Québert". Marcus Goldman, écrivain à succès, revient sur les événements familiaux qui ont marqué son enfance et son adolescence. Marcus est très proche de son cousin Hillel qui est né la même année que lui. Il passe quasiment toutes ses vacances chez son oncle Saul et sa tante Anita, les Goldman-de-Baltimore. Il est toujours impressionné par le luxe dans lequel vit cette famille et il en idéalise chaque membre. Pour lui, Son oncle et sa tante sont supérieurs en tout à ses propres parents et il a l'impression de ne pas arriver à la cheville de son cousin. Malgré ses sentiments, il aime plus que tout se retrouver chez eux. Avec son cousin Hillel et leur ami Woody, il forme le "gang des Goldman" le temps de chaque vacances. Ces trois garçons se font des promesses et leur amitié semble être à toute épreuve. Mais la vie est rarement aussi simple et aussi linéaire. Les Goldman-de-Baltimore cachent de nombreux secrets dont les révélations ne seront pas sans conséquence...

Ce livre se lit assez rapidement malgré son épaisseur. L'auteur, en alternant les récits de différentes époques, instaure un réel suspense qui donne envie au lecteur d'en savoir toujours plus et qui l'incite à ne pas refermer le livre. Quant à l'histoire, elle est somme toute assez classique : l'opposition entre une famille de la classe moyenne et une famille riche à qui tout semble réussir, mais en apparence seulement. Et finalement, la morale est sauve : en gros, l'argent ne fait pas le bonheur, loin de là. Malgré cette facilité, j'ai aimé cette lecture qui remplit bien son objectif : divertir le lecteur. 

Ma note : 7,5/10

107416690_o

Challenge "petit bac 2016" : objet : "Le LIVRE des Baltimore".

 

 

108047074Challenge "voisins voisines 2016 : petites escale en SUISSE avec ce roman.