fendragonLa science fiction / fantasy et moi n'avons jamais été très copines. Aussi, quand j'ai vu ce livre arriver chez moi, j'ai eu un peu peur.
J'ai quand même tenté de m'y mettre en essayant de laisser de côté tous mes a priori, mais le fendragon m'a mise K.O. au bout d'une soixantaine de pages (vous noterez que j'ai bien respecté la lecture des 50 premières pages).
Plutôt que de m'obstiner et de passer du temps sur ce livre, j'ai préféré passer mon tour.