04 août 2012

"Le tueur aveugle" de Margaret Atwood

"Le tueur aveugle" de Margaret Atwood, traduction : Michèle Albaret-Maatsch, Editions Robert Laffont, 2002 (2000 pour la version originale). "Elles sont soeurs. Elles aiment le même homme. 1945. Dix jours après la fin de la guerre, Laura se jette d'un pont au volant d'une voiture. Elle laisse à sa soeur aînée, Iris, un roman posthume au parfum de soufre, le tueur aveugle. Cinquante ans plus tard, Iris raconte leur histoire ... Filles de la Première Guerre mondiale, Iris et Laura deviennent femmes quand débute la Seconde. Avec en... [Lire la suite]
Posté par yoshi73 à 12:44 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

26 juillet 2012

"Howards End" de E.M. Forster

« Howards End » de E.M. Forster, traduction : Charles Mauron, Éditions 10/18, 1982 pour la traduction française (1910 pour la version originale) « Observateur subtil de la société britannique, E.M. Forster n'a peut-être jamais mieux décrit les antagonismes et les entrelacs d'intérêts entre aristocratie et bourgeoisie que dans Howards End. Dans cette histoire d'héritage et de remariage s'affrontent deux familles, les Schlegel et les Wilcox, et à travers eux deux visions du monde. A la veille de la Première Guerre... [Lire la suite]
Posté par yoshi73 à 11:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
18 juillet 2012

"L'accordeur de pianos" de Pascal Mercier

Bientôt 2 mois sans messages! Le temps passe vite. Je vais essayer de reprendre en main ce blog, les vacances aidant. Rien de mieux que de commencer par une petite critique de livre! "L'accordeur de pianos" de Pascal Mercier, traduction : Nicole Casanova, Méta-éditions, 2008. "Le célèbre ténor Antonio di Malfitano est abattu d'un coup de pistolet sur la scène de l'Opéra de Berlin, au beau milieu d'une représentation de Tosca de Puccini. Les enfants de l'assassin, des jumeaux, regagnent le foyer familial afin de comprendre ce qui a... [Lire la suite]
Posté par yoshi73 à 11:52 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
20 mai 2012

"Quitter le monde" de Douglas Kennedy

"Quitter le monde" de Douglas Kennedy (traduit de l'américain par Bernard Cohen), éditions Belfond, 2009 "Je ne me marierai jamais et je n'aurai jamais d'enfants." Lorsqu'elle prononce cet arrêt, Jane a 13 ans. Le lendemain matin, son père aura fait ses valises. Hasard? Coïncidence? La culpabilité ne s'embarrasse pas de ces questions : toute sa vie, Jane s'en mordra les doigts. De Harvard à Boston, des belles lettres aux manipulations boursières, tout ce qu'elle aime lui échappe. Et lorsque, enfin, la vie lui fait un cadeau, c'est... [Lire la suite]
Posté par yoshi73 à 12:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
13 mai 2012

"Petit déjeuner chez Tiffany" de Truman Capote

« Petit déjeuner chez Tiffany » de Truman Capote (traduction : Germaine Beaumont), Gallimard, 1962 pour la traduction française.  « J'avais été au cinéma, j'étais rentré et je m'étais mis au lit avec un grog au rhum et le dernier Simenon. C'était tellement mon idée d'une soirée confortable que je ne parvenais pas à comprendre le sentiment de malaise qui s'amplifia en moi au point que je pouvais entendre les battements de mon cœur … Le sentiment que l'on m'épiait. Que quelqu'un était dans la chambre. Puis, il... [Lire la suite]
Posté par yoshi73 à 11:41 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 mai 2012

"La panne" de Friedrich Dürrenmatt

"La panne" de Friedrich Dürrenmatt, Albin Michel, 1958 (traduit de l'Allemand par Armel Guerne) "Nous ne vivons plus sous la crainte d'un Dieu, d'une Justice immanente, d'un Fatum comme dans la cinquième symphonie ; non! plus rien de tout cela ne nous menace. Notre monde n'est plus hanté que par des pannes. Pannes de voiture, par exemple, comme celle de la Studebaker d'Alfredo Traps, un soir, au pied d'un petit coteau ... Et voilà comment ce sympathique quinquagénaire rencontre ce jour-là son Destin, charmant vieux monsieur qui... [Lire la suite]
Posté par yoshi73 à 17:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

06 mai 2012

"La belle impatience" d'Annie Lemoine

"La belle impatience" d'Annie Lemoine, Flammarion, 2012. "La personne qui me plaisait le plus au monde depuis quelque temps, celle que j'avais rencontrée et dont j'étais tombée follement amoureuse, celle que j'aimais au point de la protéger, la choyer, lui faire des déclarations à n'importe quel moment de la journée, à laquelle je faisais des cadeaux somptueux, celle que j'embrassais, invitais au restaurant, promenais sur les quais de Seine le dimanche, emmenais en week-end, que je ne quittais plus maintenant que je l'avais... [Lire la suite]
Posté par yoshi73 à 11:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 avril 2012

"Un traître à notre goût" de John le Carré

"Un traître à notre goût" de John le Carré (traduit de l'anglais par Isabelle Perrin), éditions du Seuil, 2010 (2011 pour la traduction française). "Ils voulaient simplement faire une partie de tennis. Gail et Perry, jeune couple anglais en vacances dans les Caraïbes, échangent quelques balles avec d'autres vacanciers, les Dima, une banale famille russe. Invités à leur soirée, ils deviennent malgré eux des émissaires de la mafia. Les services secrets anglais sont à leurs trousses. Pour s'en sortir, Perry n'a qu'une solution : devenir... [Lire la suite]
Posté par yoshi73 à 19:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
04 avril 2012

"Gatsby le magnifique" de F. Scott Fitzgerald

"Gatsby le magnifique" de F. Scott Fitzgerald, Gallimard, 2012 pour la traduction française de Philippe Jaworski. Quatrième de couverture : "S'il faut dire la vérité, Jay Gatsby, de West Egg, Long Island, naquit de la conception platonicienne qu'il avait de lui même. Il était fils de Dieu - expression qui ne signifie peut-être rien d'autre que cela - et il lui incombait de s'occuper des affaires de son Père, de servir une beauté immense, vulgaire, clinquante. Aussi, inventa-t-il la seule sorte de Jay Gatsby qu'un garçon de dix-sept... [Lire la suite]
Posté par yoshi73 à 17:34 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
28 mars 2012

"Kyoko" de Ryû Murakami

"Kyoko" de Ryû Murakami, éditions Philippe Picquier, 1995 (1997 pour la traduction française). Roman traduit du japonais par Corinne Atlan. "Dans son roman le plus récent, au ton volontairement plus léger que celui des Bébés de la consigne automatique, Murakami a voulu écrire, selon ses propres termes, un "roman sans drogue, sans violence et sans sexe, sur la renaissance de l'espoir". Kyoko a vingt et un an. Elle est venue à New-York à la recherche d'un souvenir d'enfance. Dans cette histoire d'un voyage à travers les Etats-Unis qui... [Lire la suite]
Posté par yoshi73 à 16:57 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :