mari_e_en_noirQuelques mots sur l'auteur :

William Irish est le pseudonyme de Cornell Woolrich, écrivain américain né en 1903 à New-York où il meurt en 1968. Né dans un milieu aisé, il suit son père, ingénieur, au Mexique, à Cuba et aux Bahamas. Alors qu'il a 15 ans, ses parents divorcent. Il retourne vivre avec sa mère à New York. Il écrit son premier roman, "Chef d'accusation", en 1935. Il connaît le succès à partir de 1940 avec "la mariée était en noir".


"La mariée était en noir", presses de la cité, 1956, 191 pages

Plusieurs hommes sont retrouvés morts. Accidents ou meurtres? L'inspecteur Lew Wanger penche pour la deuxième hypothèse. Il va tout mettre en oeuvre pour trouver ce qui lie les différentes victimes pour appréhender le coupable. Au fil de son enquête, il apparaît très vite que pour chaque meurtre, une mystérieuse femme a été vue auprès de la victime peu de temps avant sa mort. Mais qui est cette femme, tantôt brune, tantôt blonde qui semble sortie de nulle part?
Ce roman policier n'est pas exceptionnel, il est même très traditionnel mais on retrouve tous les éléments que l'on recherche dans ce type de littérature ce qui en rend la lecture plaisante. On devine le dénouement de l'histoire assez rapidement mais il faut tout de même attendre la fin du roman pour avoir tous les éléments.
Je serai maintenant curieuse de voir l'adaptation cinématographique de ce roman.

C'est avec ce livre que je termine le challenge "littérature policière sur les 5 continents"! Un challenge qui m'a fait découvrir des univers très différents et dont aucun livre ne m'a déçue!